Ateliers offerts par Walk United – complets!

affiche-atelier-zdr-biocoop-fev-2019

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre premier événement financé par l’application Walk United qui transforme vos pas en dons!

Samedi 23 février de 15 h à 16 h, au Biocoop Rouen Jeanne d’Arc, 88 rue Jeanne d’Arc, vous pourrez fabriquer  2 cosmétiques ou 2 produits ménagers : les 2 ateliers ont lieu simultanément, il faut choisir!!

Pour continuer dans la démarche, nous vous offrons également un objet au choix parmi les 3 suivants :

  • oriculi : cure-oreille réutilisable pour éviter les coton – tiges à usage unique, un des déchet les plus fréquent dans les mers et océans
  • sac à vrac pour fruits et légumes pour éviter de consommer des sacs en papier
  • film alimentaire lavable pour éviter film plastique et aluminium

Gratuit sur inscription obligatoire ici. Du fait d’un très fort absentéisme, 14 absences sans prévenir sur 40 places lors de nos ateliers du 3 février (et ce malgré une relance), cette fois-ci nous vous faisons payer 5 € pour vous engager à venir ou à annuler 48h avant. Nous vous remboursons lors de l’événement et également en cas d’annulation au moins 48h avant.

Vous aussi transformez vos pas en dons aux associations humanitaires et de protection de l’environnement avec l’application Walk United ! Lien facebook, twitter et instagram

Publicités
Publié dans Non classé

Lutte contre le gaspillage alimentaire =Rillettes végétaliennes au pain

Chaque seconde, ce sont 320 baguettes de pain qui sont consommées et produites en France, soit 10 milliards par an. Chaque Français consomme 120 gr. de pain par jour, trois fois moins qu’ en 1950. ( planetoscope chiffre 2017)

Malheureusement, 79kg par personne et par an sont jetés chaque année en France 😦
Et jeter une baguette de pain équivaut à jeter une baignoire d’eau.

Quelles alternatives ?

-Ajuster ses achats à sa consommation, congeler le surplus si besoin ou le conserver dans un linge propre (au besoin l’humidifier et le repasser au four ou au micro ondes)

-Incorporer le pain sec dans des recettes :

  • Pain perdu
  • Cake salé ou sucré
  • Croûtons : couper en petits morceaux et repasser au four pour faire dorer (se conserve dans un bocal fermé à l’abri de la lumière et de l’air) si besoin frotter avec de l’ail avant de déguster dans une salade ou une soupe
  • Chapelure : mixer le pain sec et le mettre dans un bocal à l’abri de l’air et de la lumière
  • Bruschetta : recette italienne de tartine de pain grillé frottée à l’ail et garnie de tomates ou autres légumes marinés), ou avec du fromage fondu, des légumes, du thon, des sardines, en version pizza…
  • Rillettes végétaliennes (recettes proposées par Marie)

Ingrédients : (pour 2 pots de confiture)

  • 4 oignons
  • 250g champignons
  • 100g de pain dur (baguette et pain aux graines) + 1 verre d’eau environ
  • 75g de levure maltée
  • sel, poivre, ail en poudre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Faire revenir les oignons émincés dans une poêle avec 1 c à soupe d’huile d’olive, quand ils commencent à prendre couleur ajouter les champignons en gros morceaux et 1 c à café d’ail en poudre (pendant ce temps couper le pain en morceaux et le réhydrater, doit  rester en morceaux) Remuer et laisser sur feu doux 5mn., puis réserver hors du feu, saler, poivrer . Laisser le mélange refroidir 15mn, ajouter la levure. Mixer le tout en rajoutant 1c à soupe d’huile d’olive.

Mettre en pot et au frigo au moins 1h avant de déguster !

51675488_2485488938147013_6265437062351028224_n

rillettes végétales

 

N’hésitez pas à partager avec nous en commentaires vos recettes à base de pain sec !

M.A.S

 

 

 

Publié dans cuisine, recettes | Tagué , , | Laisser un commentaire

Journée sans Paille 2019

A l’initiative de l’association « Bas le Pailles » ce 2 février à lieu la deuxième journée sans paille.

Affiche-fr

 

Le but ? Sensibiliser lors de cette journée un maximum de personnes à la pollution plastique entre autre à travers les pailles !

Flyer BLP

8,8 Millions de pailles en plastique par jour en France dans la restauration rapide !
Cela représente bout à bout deux fois le périmètre de la France !

Les pailles en plastique à usage unique ne se recyclent pas du fait de leur petite taille et finissent dans les océans où elles nuisent à la faune et flore marine. Elles font partie des 10 déchets les plus ramassés sur les plages !

Pour une utilisation de quelques minutes seulement, elles ont une durée de vie de plus de 500 ans !

 

Passez aux alternatives écologiques : Inox, bamboo, verre, carton…
Précisez “sans paille” à la commande et faites circuler l’information !

 

SIGNEZ LEUR PÉTITION SUR CHANGE.ORG/BASLESPAILLES

 

M.A.S

Publié dans Action, fêtes zd, ZD au quotidien | Tagué | Laisser un commentaire

Une famille Normande vers le ZD-salle de bains

Notre famille Normande continue sa progression dans le zéro déchet et quoi de plus naturel en ce début d’année que de s’occuper de la salle de bains , endroit en général encombré de produits plus ou moins toxiques pour la santé et la planète !

« Une menace mondiale pour la santé humaine et l’environnement », c’est ainsi qu’un rapport récent de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) désigne les perturbateurs endocriniens. Parabènes, phtalates, bisphénol A, dioxines… Ces substances chimiques sont soupçonnées, même à des doses infinitésimales, de perturber ou d’interférer avec notre système hormonal. D’autant qu’on les retrouve partout, tant au travers des objets que nous utilisons quotidiennement, que par le biais de l’environnement. Elles ont la propriété de mimer ou de bloquer l’action de nos hormones et pourraient être en grande partie responsables de l’augmentation de nombreux troubles et pathologies (infertilité, cancers hormono-dépendants, diabète, etc.) observés à travers le monde durant ces dernières décennies. (source QUE CHOISIR 2013)

« Depuis 2008, les consommateurs disposent d’un droit que la plupart ignorent, celui d’être informé de la présence de substances extrêmement préoccupantes dans les produits qui les entourent. Il leur faut, pour cela, formuler une demande au distributeur, à l’importateur ou au fabricant de l’article concerné ! »(que choisir 2018)

Charlotte nous livre donc ses actions et nous lui disons BRAVO !

« En ce début d’année, cure détox pour notre salle de bains !

 En janvier, c’est décidé, je passe à l’action dans notre salle de bains ! Après les fêtes, on nous prône la « détox », le calme, le cocooning, on a envie de rester au chaud. Sauf que chez nous, particulièrement la salle de bains et la cuisine … regorgent de consommables « anti ZD » ! J

Je me suis lancée dans ce défi, hop hop hop on se remonte les manches, on bouscule les habitudes.

Si nous sommes amenés à faire nos marmottes, autant que ce soit dans un environnement plus sain !

 

Première étape pour nous : se séparer de l’inutile !

J’offre donc ma collection de vernis à mes cousines qui en mettent toujours, plutôt que de les jeter.

Je me sépare des produits chimiques (spray Javel spécial-salle-de-bains-magique-qui-étincelle, anticalcaire super-power-pas-besoin-de-frotter, etc). Il faut dire que nous avions pris l’habitude depuis un moment de nettoyer avec des produits « qui sentent bon », qui nous promettent une salle de bains qui scintille en un tour d’éponge, un carrelage plus blanc que blanc … Oui ? Vous voyez les pubs dont je parle ?

Je mets également de côté nos ancêtres les cotons tige, les cotons jetables. J’en profite pour faire le tri dans mes bijoux, mes affaires qui trainent … tous les placards y passent. Sensation de bien-être qui s’invite déjà.

 

Notre salle de bains peut faire place aux nouvelles habitudes !

Côté toilette, j’ai acheté des savons solides (Savon d’ici), qui sentent bons et « 0 cochonneries ». Toute la famille en profite puisque la senteur est plutôt discrète et que c’est baby safe. Bon, côté masculin de l’aventure on est réticent mais je tiens bon. Les bouteilles en plastique… c’est pas fantastique.

Nous avons fait une place au dentifrice solide de Lamazuna. Bilan mitigé… effectivement il ne mousse pas vraiment, c’est un pli à prendre. Me concernant c’est fait, mais mon compagnon n’a pas adhéré. Il reste au dentifrice en tube… Il me faut tester d’autres recettes ! Pour les oreilles, un oriculi, rien de plus simple (c’est une baguette qui se termine à une extrémité par un cercle creux comme une raquette). Une amie m’a fait un déo maison, je finis donc le « chimique » et je récupèrerai le contenant.

Pour me débarbouiller, je me suis fait des carrés lavables de 10cm. Colorés, dépareillés, un rituel plaisir ! En machine à 60°C, ça ne bouge pas : je me suis fournie sur tiloudou.fr pour le côté « peau », il y a plusieurs matières, côté coton j’ai récupéré des chutes de tissu. Pour celles qui se maquillent il faut quand même les frotter un peu à l’eau juste après l’utilisation histoire que les taches partent bien au lavage !

En parlant de maquillage, il me semble avoir lu deux trois articles de mascara fait maison, je garde donc un ancien tube. Eh oui, je nous donne un an pour changer ! D’ici là, j’en aurais peut-être besoin. J

Il me reste à finir mon eau micellaire pour me nettoyer le visage de manière ZD mais surtout plus naturelle. Pour ça, je vais relire le livre de Julien Kaibeck sur la slow cosmétique et opter pour MA solution ! Il me reste également de la crème hydratante du commerce, du parfum, une brosse à dents en plastique, un rasoir en plastique… Qui a dit déjà que Rome ne s’était pas faite en un jour ?

 

Pour le ménage, c’est devenu vraiment plus simple et naturel. J’ai réalisé un spray multi usages avec une bouteille recyclée (vous vous souvenez, le spray « spécial-salle-de-bains-magique-qui-étincelle ») en mélangeant de l’eau (2/3), du vinaigre blanc (1/3), une cuillère à soupe de bicarbonate de soude et de l’huile essentielle d’arbre à thé (20 gouttes). Pour le sol, du savon noir délayé dans de l’eau très chaude et pour le calcaire … simplement du vinaigre blanc. Je dois tenter de faire un spray lave-vitres.

 

Côté déchets donc, exit donc : les cotons, les cotons tige, les bouteilles de spray magique (mais j’ai les bouteilles de vinaigre blanc), mes tubes de dentifrice. Hâte de parvenir à une salle de bains totalement ZD … pour toute la famille !  »

sdb

Voilà, vous aussi si cela vous tente de commencer la « détox » de votre salle de bains vous pouvez tester les recettes de Charlotte, mais aussi en trouver sur notre blog ICI, se laisser le droit d’acheter tout fait, ne pas avoir peur de se tromper, (souvenez vous de ce gel douche cracra que vous aviez acheté et en fait au parfum beurk , ou de ce lait corporel à la texture collante…)  avoir le droit de ne pas aimer, de changer, de tester lors de nos ateliers par exemple 🙂 le principal est d’aller à son rythme !

Bonus :  le désencombrement cela fait du bien aussi au moral et au porte-monnaie 😉

Laisser nous nos témoignages, vos recettes en commentaire ou sur notre facebook !

M.A.S

 

Publié dans cosmétique, témoignage, ZD au quotidien | Tagué , ,

Les pellets de bois, LA litière pour les animaux

2

En 2011, j’en ai eu assez d’utiliser des litières minérales qui faisaient éternuer mes animaux. Elles sont souvent composées d’argile, de quartz et/ou de craie, ça semble anodin mais avec des animaux qui se roulent dans leur litière au moins une fois par jour (notamment mes défunts furets), c’était inquiétant. Avant de trouver mon bonheur, je suis passée par énormément de litières différentes (compositions et marques diverses). Mes objectifs étaient de me procurer une litière saine, dans un emballage minimaliste avec un format optimal et à un prix raisonnable.

Les litières peuvent être classées en quatre catégories :

  • Les litières minérales (gros grains ou petits grains en argile, en quartz, en craie…).
  • Les litières en silice (gros grains translucides et/ou colorés).
  • Les litières végétales (pellets de bois ou fibres végétales).
  • Les litières agglomérantes (les trois catégories ci-dessus peuvent être agglomérantes, c’est-à-dire que les déjections vont former des amas qui facilitent le nettoyage).

Pour ma part, dans le désordre, je suis passée par les gros grains minéraux (la litière était trop poussiéreuse), les petits grains minéraux (la litière était trop poussiéreuse et trop légère), les fibres végétales (la litière était trop légère), la litière de silice (mes animaux n’aimaient pas la texture sous leurs coussinets, l’odeur…) et les pellets de bois. Parlons plus en détails de ces derniers.

Généralement, les pellets de bois se trouvent en jardinerie-animalerie, dans les magasins d’alimentation et dans les magasins de bricolage. Jusqu’à maintenant, le plus gros format que j’utilise est un sac en plastique de 15 kg. J’aimerais me les procurer en vrac mais dans ce conditionnement, c’est déjà bien. Partez du principe que tous les pellets que vous pouvez acheter sont bons. Cependant, privilégiez une fabrication française et certifiée 100 % bois (sans additif). Il est inutile d’acheter vos sacs en jardinerie-animalerie, la composition des pellets « spécial animaux » est identique à ceux achetés des magasins de bricolage. En jardinerie, vos pellets vous coûteront le double du prix, c’est tout. Dans les magasins d’alimentation et de bricolage, le prix varie en fonction de la saison, durant la période chaude de l’année comptez 3,50 € et jusqu’à 4,50 € en moyenne en hiver.

Ca fait maintenant 7 ans que j’utilise des pellets de bois et j’en suis extrêmement ravie. Pour encore plus d’économies, depuis 2 mois, mes chattes testent un bac à litière composé de trois bacs dont un bac à tamis (acheté d’occasion, évidemment).

1

Selon moi, voici quelques uns des avantages liés aux pellets de bois :

  • Un sac de 15 kg nous fait environ 1 mois avec nos deux chattes.
  • Les pellets de bois ne sont pas agglomérants et ils sont lourds.
  • Fini la poussière et avec les urines, les pellets se transforment en sciure.
  • Certains chats s’amusent beaucoup avec un pellet qui s’échappe du bac.
  • Les pellets de bois se compostent.

Savez-vous que certains refuges utilisent également des pellets de bois ?

MinisBouilles ★

Publié dans Action, ZD au quotidien | 2 commentaires