une famille Normande vers le ZD-La motivation dans la démarche ZéroDéchet

Ahhhhhhhhhhh les baisses de motivation, les questions, les doutes j’en passe et des meilleures et bien c’est aussi NORMAL dans la démarche zéro déchet , je dirai même que c’est cela qui nous fait progresser !

Nous avons donc ci dessous des nouvelles de notre famille Normande, merci à Charlotte de nous avoir envoyé un nouvel article toujours plein de dynamisme et d’humour !

« Le yoyo de ma motivation ZD »

Voilà des mois que je n’ai pas écrit ou relaté nos efforts quotidiens… Surement parce qu’après avoir mis en place quelques choses des plus évidentes, celà se complique un peu. Après avoir vu rapidement les quantités de déchets diminuer, nous sommes arrivés à un point de stagnation. Une fois les bouteilles en plastiques éliminées, les cotons lavables cousus, les produits ménagers fabriqués, les courses en vrac initiées, le sac à pain toujours à portée de main… le quotidien nous a rattrapés et parfois, nous avons cédé à la simplicité des biscuits industriels, de la consommation de gel douche en bouteille et de lessive en bidons… tout celà en yoyo.
C’est ce que j’appelle notre « yoyo de la motivation ».

Je ne me sentais plus si légitime pour partager notre expérience! Non pas que je nous considère comme un modèle (loin de là, nous avons débuté notre démarche il y a 6 mois), mais je pensais que ce serait une douce pente régulière vers le presque ZD.
Quenini !!

Nous avons essuyé quelques échecs. Notre poubelle de plastique débordait dès qu’on recevait du monde par exemple.
Je pense avec un peu de recul que tout est question d’organisation, et d’affirmation de son mode de consommation. En effet, chez nous, il n’y a plus de jus ou autres boissons sucrées en bouteille plastique (quelques copains viennent avec une bouteille de CO**-C*LA pour leurs enfants, d’autres les habituent au citron/ eau ou eau sirop, .. quand ils sont invités chez nous). Nous essayons aussi les apéros alternatifs : houmous de pois chiche, dips de carottes ou de betteraves rouges en fonction des saisons …

Deuxième échec : les savons gel douche et shampoing. J’ai cédé aux sirènes des gel douche et surtout je dois dire shampoing liquide. Mais je vais perséverer. Je n’ai pas abandonné le dentifrice solide, peut être que mon shampoing solide n’est juste pas adapté à ma masse capillaire 🙂 Et je dois aussi trouver le temps de coudre un porte savon/ porte shampoing solide pour emmener à la piscine par exemple!

Ces phases de « rechute » m’ont appris quelque chose : la sur consommation me parait « anormale » et je ne pourrais plus consommer comme je faisais auparavant. Je pense qu’une fois que j’ai eu conscience de mon impact sur les dechets, je ne peux plus acheter sous plastique sans avoir des remords… Donc parfois je lache du lest en me disant que c’est occasionnel, mais le plus souvent, je remets en question l’achat en tant que tel, et j’essaie de trouver des alternatives. Il faut surement un peu de temps car tout est disponible tout le temps avec un max d’emballage, c’est une démarche volontaire et qui demande quand même un minimum de conviction et d’inventivité, mais ça en vaut la peine! Alors, à tous ceux qui comme moi ont eu des coups de mou, des envies de retourner dans le monde de la consommation tout plastique tout industriel … c’est normal, et ce n’est que passager ! 🙂

Ce qui m’aide et me motive (au delà de la motivation personnelle) c’est de pouvoir échanger avec d’autres personnes qui elles aussi essayent de réduire les déchets, de moins jeter, et qui sont dans la meme dynamique, alors pour ça , vive les asso, les comptes instagram des personnes engagées, les colibris qui communiquent … inspirants et fédérateurs! « 

 

D’ailleurs nos bénévoles vous le diront être ensemble même un peu, pouvoir partager nos astuces,nos doutes, se refiler les bonnes adresses, recettes… nous aide à progresser dans la bienveillance. Alors n’hésitez pas, si vous voulez nous rejoindre pour nous aider en partageant votre expérience, c’est avec plaisir que nous vous accueillerons !

 

M.A.S

Publicités
Cet article, publié dans témoignage, ZD au quotidien, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.